Faut-il se connaître soi avant de rencontrer l'autre ?

Faut-il se connaître soi avant de rencontrer l'autre ?


Très souvent, il nous est recommandé de faire une analyse exhaustive de notre personnalité avant de se lancer vers la rencontre de celui(celle) qui pourrait être notre âme sœur. Pourtant, la chose paraît assez floue. C’est pourquoi nous portons ces quelques notions à votre connaissance.


Ses objectifs


De prime abord, il est nécessaire de bien connaître ses objectifs avant de s’empresser de chercher notre moitié. Pourquoi ? Ces éléments détermineront le genre de chose que l’on souhaiterait accomplir dans la vie et influeront grandement sur nos motivations d’ordre sentimental.


Ses motivations


Ensuite, il est dans notre devoir de déceler les facteurs qui pourraient nous inciter à réaliser ces objectifs. En réalité, ces motivations manifesteront les éléments auxquels nous attachons beaucoup d’importance dans notre vie. Cela pourrait être le besoin de sécurité, de reconnaissance sociale, etc. Quoi qu’il en soit, prendre connaissance de ses motivations peut nous aider à savoir ce qui pourrait nous intéresser chez autrui.


Ses forces et ses faiblesses


Comme chez tout être humain, nous possédons des forces qui nous permettent de faire bouger des montagnes, mais également des faiblesses qui font que nous demeurons impuissants devant certains obstacles. Il va sans dire que nous nous devons de les connaître dans le but de tirer avantage des situations auxquelles nous serons confrontés lors de la rencontre avec une autre personne (en l’occurrence, celle dont nous sommes épris).


Chercher la complémentarité chez autrui


Dans tous les cas, nous aspirons tous à faire la connaissance de visages qui n’ont pas les mêmes caractéristiques que nous. Si l’adage « Qui se ressemble s’assemble » tient la route, il ne faut pas oublier que les êtres les plus différents peuvent aussi finir ensemble. Et le meilleur dans ce genre de situation, c’est que leurs différences se complètent, donnant ainsi naissance à un tout quasi-complet.